Sculptures monumentales

Origine

Dessinée en 1996 elle sera réalisée en 2011, mon tout premier modelage, avec en mémoire un poème de Louise Labé Je vis, je meurs…
Elle représente la femme fontaine.

Un arbuste planté dans son corps qu’elle enveloppe de ses bras.

L’arbre fait partie de la sculpture,
il représente la planète et la sagesse Ses bras la protection, et la fontaine, l’amour dont elle inonde.

Je vis, je meurs ; Je me brûle et me noie

Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie ; J’ai chaud extrême en endurant froidure : La vie m’est et trop molle et trop dure. J’ai grands ennuis entremêlés de joie.

Tout à un coup je ris et je larmoie,
Et en plaisir maint grief tourment j’endure ; Mon bien s’en va, et à jamais il dure ;
Tout en un coup je sèche et je verdoie.

Ainsi Amour inconstamment me mène ; Et, quand je pense avoir plus de douleur, Sans y penser je me trouve hors de peine.

Puis, quand je crois ma joie être certaine, Et être au haut de mon désiré heur,
Il me remet en mon premier malheur.

Louise Labé, Sonnets

Animée par le mouvement de l’eau, l’intérieur de son ventre en forme de coquillage est étudié afin de recevoir le système hydraulique.
Les évents de forme concentrique situé sur le coquillage permettent la sortie de jets d’eau prolongeant la forme de celui-ci.

Il en est de même pour le coquillage formant sa chevelure par les pointes duquel des jets d’eau jaillissent, et enfin des jets façon mousseuses dans la poitrine.

Coquillage

Coquillage est une sculpture monumentale d’eau destinée au jardin.
Elle est une inspiration du statuaire des jardins de la renaissance italienne et un hommage aux maîtres fontainiers de l’époque,
elle fait également référence au style baroque qui suivra.
Voluptueuse et sur le thème de la fertilité, elle est l’incarnation de la force vitale qui anime les êtres vivants.

 

L'extase

Extase évoque la nature luxuriante, l’été et ses délices. Son animal totémique est le paon, le bruissement de ses plumes alors qu’il fait la roue pour parade nuptiale.
Destinée à être une sculpture d’extérieur, l’extase s’imagine dans un jardin chaud et humide aux accents tropicaux et à la végétation foisonnante.

Présentée avec une orchidée double dans l’implantation de la chevelure, fleurs qu’elle porte à sa bouche avec ses mains , l’extase devient alors un paroxysme de sensualité.

Le Rêve

Rêve est la clef d’entrée de mon univers artistique, l’une des premières pièces aboutie après seulement quelques mois de modelage.
Cette créature monumentale en lévitation entre terre et air est devenue chaque jour plus présente m’imposant en retour le défi d’être jour après jour à la hauteur de ses exigences . Ce fut une véritable mise au monde né de mes mains, une personnalité s’avançant vers la lumière.

Elle m’a imposé de développer mes propres techniques afin de libérer son mouvement sans avoir recours à une armature, tout en lui permettant de résister au temps.
Rêve est un poème en sculpture, un chant qui parle de printemps, d’éternité et de paix.

Cocon

Sculpture monumentale Cocon repose au fond de l’océan.
Présence rassurante et bienfaitrice Cocon est une figure quasi mythologique dont le rayonnement apaise et remplie de félicité ceux qui l’approche.
Elle est le lien qui unit les peuples , la faune , la flore, elle est l’origine des vie terrestres issues de la mer.
Son Leitmotiv est simple comme un refrain :

“C’est l’amour qui l’entoure : Cocon”

Cocon est une sculpture destinée à être mise en œuvre sur un plan d’eau , une source lumineuse dans la chevelure.

La vie

Espoir, paix, protection…

 

Guerrière

Guerrière dans son mouvement et sa posture est inspirée de deux créatures symboliques, le cheval et le serpent.
Le cheval pour sa puissance et le serpent pour son élan qui se transmet à tout son corps. Elle est aussi une figure de femme amazone libre et déterminée, rétablissant la justice par la force de son esprit.

Ainsi ses bras forment un arc avec lequel elle décoche les flèches de sa pensée.

Guerrière dans sa forme monumentale est un sculpture pour plan d’eau, celle-ci s’échappant par sa chevelure et formant des mèches ruisselantes qui l’habillent d’un voile délicat.

Sauvage

Sculpture monumentale Sauvage est comme une barque échouée sur un banc de sable, ses jambes sont les mâts d’un voilier, sa chevelure des panicauts de mer…
Sauvage c’est une saison, celle de l’hiver ou le temps se fige dans l’attente de la lumière. Sauvage est un animal, le chat qui s’étire dans un foyer chaleureux.

Sauvage c’est une femme qui se cache, indécise , désirée et inquiète dans l’attente qu’un nouveaux flots la transporte.

Entre deux mondes

Tableau végétal, sculpture et cadre en béton bfuhp (béton fibré ultra haute performance), mur végétal.

Entre deux monde est l’esprit de la sculpture, celui qui m’habite lorsque celles-ci m’appellent à leur créations.
C’est le passage du monde des vivants vers une abîme de créations.
Le passage vers un univers peuplé d’esprits qui m’absorbent afin que je leur donne vie par le modelage et ramène leurs âmes vers la lumière.


Guerrière dans sa forme monumentale est un sculpture pour plan d’eau, celle-ci s’échappant par sa chevelure et formant des mèches ruisselantes qui l’habillent d’un voile délicat.

Fusion

Fusion est une fusion des corps, la femme qui rentre dans le coquillage , figure masculine incarnant l’homme mais aussi sa maison.
Fusion est une allégorie sur l’abolition des frontières entre les mondes vivants et leur classification.

C’est l’affirmation de la nécessité d’une prise conscience pour l’espèce humaine de la complexité des autres formes de vie terrestre et un questionnement à propos de leur sensibilité dans leurs interactions avec le monde.

Fusion est une sculpture articulée, montée sur un système de ressort produisant un effet de balancier.
Ce mouvement rappelant les jeux pour enfants est un parallèle avec la jeunesse de notre humanité et la naïveté de notre rapport au vivant.

A l'atelier

Updating…
  • Votre panier est vide.